Galletti passe à la radio... écoutez !

France Inter, Carnets de campagne

Retour à la page d'accueil > Ils en parlent...

Ils en parlent...

 

Succès du concert "Polyphonie des Balkans"

Le Dauphiné Libéré

26 juin 2017

Une belle journée au radio-musée Galletti Par l’intermédiaire de « Bugey sud actif », l’association « Radio-Musée Galletti » avait invité dimanche l’ensemble Lenoli. Sous la direction de Véronique Warkentin, cette chorale, spécialiste des polyphonies des Balkans, a enchanté un public venu en nombre. Cet ensemble composé d’une petite trentaine de chanteurs a la particularité d’être ambulatoire. A partir de 17 heures, c’est donc dans plusieurs lieux du village, sous un soleil radieux, que la chorale a débuté son concert pour finir à l’église où les nombreux spectateurs ont pu apprécier tous ces chants des Balkans. Et ce, jusqu’à 19 heures.

 

Retour sur la vie au Radio-Musée Galletti en 2016

Bulletin municipal

Janvier 2017

Retrouver sur ce bulletin municipal tous les événements qui se sont passés au Radio-Musée Galletti en 2016 ! Télécharger le PDF (1,6 Mo)

Voeux 2017

 

Galletti, pionnier méconnu de la télégraphie sans fil

L'essor

4 septembre 2016

Une belle journée au radio-musée GallettiSi le nom de Roberto Clémens Galletti di Cadilhac n'est pas évocateur à première vue, la visite du radio musée qui lui est consacré à Saint-Maurice de Rotherens en Savoie, retrace la vie et l'œuvre de ce génial ingénieur, pionnier de la télégraphie sans fil.

 

Une belle journée au radio-musée Galletti

Le Dauphiné Libéré

Une belle journée au radio-musée Galletti11 août 2016

Jeudi après-midi, à Saint-Maurice-de-Rotherens, chacun pouvait visiter le radio-musée Galletti mais aussi faire quelques emplettes dans l’annexe de la mairie avec diots, saucissons, rillettes et breuvages. Brigitte et Noémie de l’élevage de Barberaz « Le cochon sans souci » et Marie-Eliane du Domaine de Soleyane, étaient invitées par Joëlle Perrier, directrice du Musée. Elle organise depuis 12 ans un « mini-marché » en contactant des producteurs soucieux de l’environnement. Ce fut aussi l’occasion de distribuer le nouveau fascicule « Couleur bio, couleur locale » édité depuis deux ans par le radio-musée.

Légende des photos : Brigitte et Noémie du « Cochon sans souci » et Marie-Eliiane du Domaine de Soleyane étaient invitées pour présenter leurs produits (à gauche) Au cours de l’après-midi, une belle surprise attendait la directrice du radio-musée. Paola Coïsson et son fils Mario, descendants de la famille Galletti, étaient venus d’Italie (à droite)

Cet été, ouverture le jeudi, samedi et dimanche de 15 heures à 18 heures ou bien sur réservation au 04-76-31-76-38.


Les « Savoyards du monde » étaient dans l’Avant-Pays ce week-end

Le Dauphiné Libéré

Les « Savoyards du monde » étaient dans l’Avant-Pays ce week-end6 août 2016

Ce week-end, autour du lac d’Aiguebelette, 100 «Savoyards du Monde» étaient réunis. Singapour, Dijon, Québec, Clermont-Ferrand, Dubaï, les provenances des expatriés étaient diverses mais leur but était le même : se retrouver, se soutenir, et exporter des valeurs communes.

«Ce territoire sera demain ce que nous en ferons.»

Samedi, dans la salle polyvalente de Novalaise, aux côtés de Jean Cimaz, président de l’association des Savoyards du Monde, Denis Guillermard, maire de Novalaise et Président de la Communauté de Communes du Lac d’Aiguebelette (CCLA) a ouvert l’évènement avec des louanges à propos de l’Avant-Pays Savoyard.

Originaire de la commune de Les Echelles, le Sénateur Jean-Pierre Vial a pris le relais, saluant l’association «pour sa participation à la sauvegarde de l’histoire de la Savoie et de ses valeurs». Fier de son département et défendant l’idée de la puissance économique des sillons alpins, il a ajouté que «ce territoire sera ce que nous en ferons».

Après les allocutions de Gilbert Guigue, conseiller départemental et de Claude Coutaz, maire d’Aiguebelette-Le-Lac, ce sont les conférences qui ont commencé. Jean-Pierre Trosset, secrétaire perpétuel de l’académie des sciences, lettres et arts de Savoie, et Jean-Pierre Blazin archéologue et président de l’association des mémoires des Pays du Guiers ont captivé l’assemblée pendant deux heures, évoquant les 200 ans de l’académie et l’histoire du tour du Lac d’Aiguebelette.

Des tartiflettes au milieu du désert

Avant de prendre la direction du monument aux morts pour y déposer une gerbe, les 100 participants ont écouté attentivement les interventions de plusieurs personnalités, notamment celle de Roland Rigaud qui-dixit Jean Cimaz- « se débat comme un beau diable pour faire la promotion des valeurs savoyardes aux Emirats Arabes Unis. En effet, Laurent Rigaud a reçu cette année la médaille du mérite pour tout son travail effectué aux Emirats Arabes Unis. Epaulé par d’autres Savoyards, il organise des évènements vendeurs et parfois insolites comme la préparation d’une tartiflette au feu de bois au milieu du désert, et souhaite l’an prochain faire venir des PME savoyardes pour les aider à exporter leurs produits au Moyen-Orient.

L’association des Savoyards du Monde fédère toutes les associations de Savoyards «expatriés» et cherche à ce que d’autres personnes agissent partout dans le monde.

La présence de Jean-Michel Matteï n’était peut-être pas une surprise, puisque l’humoriste vit en Suisse. Jean Cimaz l’imagine bien comme porte-drapeau de l’autre côté de la frontière, d’autant plus que 70 000 Savoyards et Haut-Savoyards y travaillent. L’intéressé en a pris note, encore faut-il qu’il puisse ajouter la gestion d’une telle entreprise dans son planning bien rempli.

Les 100 Savoyards ont pu profiter du week-end pour faire un peu de tourisme et profiter des restaurants autour du lac. L’emploi du temps était chargé pour les expatriés qui, pour la plupart, retrouvaient leur contrée dès cette semaine.

Emmanuel CABRIT

 


« Le Mammouth » a réuni 457 festivaliers

Le Dauphiné Libéré

« Le Mammouth » a réuni 457 festivaliers3 août 2016

Samedi et dimanche derniers, à Saint-Maurice-de-Rotherens, se déroulait le festival « Y’a comme un mammouth sous le gravier ».

Le petit village de 200 habitants a vu sa population doubler ce week-end. En effet, 457 festivaliers ont répondu présent et ont profité des activités proposées par l’équipe de bénévoles de l’évènement porté par le Radio-Musée Galletti.

Arts, Préhistoire et nature, les trois grandes thématiques du week-end se mêlaient autour d’activités ludiques. Découverte « nature » en famille, danse, visite du musée, discussions autour de la Préhistoire avec le paléoanthropologue Jean-Jacques Millet, parties de pétanque avec des «boules-mouth», lancer de sagaie à la manière des chasseurs-cueilleurs d’autrefois ou encore marché de producteurs et artisans locaux, tous les ingrédients étaient réunis pour passer un bon moment.

Nathalie Thomas et sa «plus petite salle nomade du monde» a donné neuf représentations. Une journée qui s’achevait avec une veillée réunissant 60 personnes.

Dimanche, les festivités se sont terminées autour de 18 heures dans la salle polyvalente de la commune par la mise aux enchères d’une partie de la scénographie du festival. La plupart des objets en vente ont trouvé preneur : silex, salons de jardin en matériel de récupération, touret, ou encore les scènes préhistoriques en Playmobil très prisées qui ont rapporté au total 600 € au festival.

Emmanuel CABRIT


Le marché « Patrimoine et saveurs » aux côtés du Mammouth

Le Dauphiné Libéré

Le marché « Patrimoine et saveurs » aux côtés du Mammouth30 juillet 2016

Samedi 30 juillet de 14 à 18 h, des artisans et producteurs bio locaux s’invitent au festival « Y’a comme un mammouth sous le gravier » et dresseront le marché Patrimoine et Saveurs à côté du Radio-Musée Galletti.

Fruits, légumes, vins, safran ou encore viande et fromage, les étals seront tenus par une vingtaine d’exposants vendeurs. Dans un désir de préservation de l’Environnement, la Ligue de Protection des Oiseaux aura également son stand.

De 17 heures à 19 h 30, le pays de Galletti sera aussi à l’honneur. Il sera possible de découvrir des produits italiens, et de participer à un atelier de fabrication de pâtes fraîches organisé par deux cuisiniers professionnels, avec des ingrédients locaux et de la spiruline fraîche. Atelier sur inscription, sur place. Rens : 04-76-31-76-38 www.radio-musee-galletti.com

 

La pièce de théâtre "Stabat Mater Furiosa" ovationnée

Le Dauphiné Libéré

Stabat Mater FuriosaSamedi 2 avril 2016

Samedi soir, à la salle polyvalente, la pièce de théâtre « Stabat Mater Furiosa » était jouée par Françoise Aufauvre de la Compagnie La Mouette (mise en scène de Jean-Louis Raymond). Un spectacle organisé par le Radio-Musée Galletti dans le cadre du centenaire de la Guerre 14-18. Régnait en maître toute la soirée, le refus d’une femme d’accepter la guerre. Et de passer par tous les états et tous les sentiments d’un être humain, de crier son désespoir et sa colère sur un texte de Jean-Pierre Siméon interprété avec talent, témoignant de l’horreur de l’inacceptable.

 

L’équipe du « mammouth » prête à recevoir le public

Le Dauphiné Libéré

Les radioamateurs de Savoie accueillent l’UNARAFSamedi 5 mars 2016

Vendredi matin, des artistes en résidence au village [de Saint Maurice de Rotherens] se sont réunis à la salle polyvalente pour préparer le festival « Y’a comme un mammouth sous le gravier » organisé par le Radio-Musée Galletti.

Tous ont commencé à réfléchir sur le programme du festival qui se tiendra cet été. Toute la matinée, des échanges « croisés » ont eu lieu entre tous, chacun étant spécialiste dans son domaine, chacun apportant une idée ou une remarque.

Toute l’importance de la culture en milieu rural a été soulignée. Le public est invité à voir les coulisses du festival aujourd’hui samedi et demain dimanche (il est obligatoire de prendre rendez-vous au préalable au 06-24-54-26-23). Toutes questions pourront être posées et toutes suggestions faites, explique Marine Rivoire, la référente. Il ressortira de ce long week-end l’élaboration des thèmes du festival, dont celui du temps, sous toutes ses formes. Y.D.B.

Photo Assis de gauche à droite, Marine Rivoire (plasticienne) Joëlle Perrier (organisatrice), Nathalie Thomas (conteuse), Adrein Dennefeld (musicien). Debout : Benoït Letendre (animateur cinéma), Sébastien Durlin (animateur nature), Flavie Laporte (militante culturelle) et Jean-Jacques Millet (paléoanthropologue).

 

 


Une expo très nature à la salle polyvalente

Le Dauphiné Libéré

Y'a comme une gravier sous le mammouthMardi 1 mars 2016

Un atelier de fabrication de grenouilles en papier était proposé. Ce samedi, à la salle polyvalente, l’exposition « Fréquence grenouille » a permis à une cinquantaine de personnes de s’informer sur l’eau autour du Mont Tournier, de fabriquer des grenouilles en papier, de voir des photos sur les espèces d’amphibiens et un film sur la vie des batraciens. Cette journée était coordonnée par le Conservatoire des Espaces Naturels de Savoie, la commune de Novalaise, la FRAPNA, la FAPLA, Patrimoine Sauvage, la LPO et le Radio-Musée Galletti.

 

 


Tout savoir sur le mammouth

Le Dauphiné Libéré

Y'a comme une gravier sous le mammouthMardi 1 mars 2016

Vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 mars, la salle polyvalente tiendra lieu de résidence pour les artistes et les préhistoriens. C’est dans le cadre du festival « Y‘a comme un mammouth sous le gravier », organisé par le Radio-Musée Galletti sur le thème du temps, que le public est invité à découvrir les préparatifs de ce festival.

Il est obligatoire de prendre rendez-vous au préalable en téléphonant au 06-24-54-26-23.

 

 


Le Radio-musée Galletti veut sensibiliser le public sur l'environnement

Le Dauphiné Libéré

Le Radio-musée Galletti veut sensibiliser le public sur l'environnementVendredi 26 février 2016

Samedi 27 février sera la date de la première animation de l'année au Radio-Musée Galletti. "Fréquence grenouille" en est le titre. Le but est de sensibiliser le public sur la nécessité de protéger les zones humides et les espèces qui vivent dans ces milieux. Cette opération, créée il y a plus de 20 ans par le réseau des conservatoires d'espaces naturels, est organisée conjointement avec Réserves naturelles de France depuis 2008. Elle est relayée localement dans notre secteur par le Radio-Musée Galletti. De 11 à 16 heures, la salle du musée permettra d'en savoir plus sur l'importance des zones humides en admirant une exposition sur l'eau autour du mont Tournier, une exposition de photos sur les différentes espèces d'amphibiens, et de voir un film sur la vie des batraciens (gratuit).

Aider à protéger les grenouilles.

Samedi 27 février dès 8 heures au col de la Crusille, Fréquences Grenouille débutera avec un chantier bénévole ouvert à tous à partir de 14 ans. (possibilité de report de la manifestation au 5 mars en fonction de la migration des batraciens). Il s'agira de mettre en place des filets collecteurs en bordure de chausssée, qui permettront aux amphibiens de traverser la route sereinement. Participeront à l'opération l'association Patrimoine sauvage, la Fédération des associations de protection du lac d'Aiguebelette (Fapla), la Ligue pour les oiseaux (LPO) Savoie, la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (Frapna).

Yves DAL BELLO.

Des filets installés au col de la Crusille pour protéger les amphibiens migrateursLes bénévoles doivent s'inscrire au 06 60 80 98 16 ou au 06 23 46 56 23, prévoir des bottes, gants de jardinage, gilets jaune, vêtements chauds.

L'an dernier, Joëlle Perrier-Gustin, Manuel Bouron et Sébastien Durlin organisaient une conférence sur les zones humides.

 

 


Vie des associations

Le Dauphiné Libéré

Les radioamateurs de Savoie accueillent l’UNARAFSamedi 26 septembre 2015

Les radio-amateurs Savoyards du REF 73 ont visité le Radio-musée Galletti avec leurs collègues déficients visuels de l’UNARAF.

Saint-Maurice-de-Rotherens, le week-end dernier, les radio-amateurs du Réseau des amateurs français (REF) 73 ont accueillis une vingtaine de membres de l’Union nationale des aveugles radio amateurs français (UNARAF), dont les membres sont originaires de plusieurs régions de l’hexagone.

Depuis Chambéry, tous se sont déplacés au Radio-musée Galletti, à Saint-Maurice de Rotherens, pour visiter ce lieu emblématique. Des contacts radio ont pu être effectués grâce à l’indicatif TM50URA, spécialement créé pour l’occasion.

A la salle des fêtes, Marc Dumonal a fait découvrir entre-autres le moteur à eau chaude puis Bernard Thomas, costumé en gentilhomme du XVIIIe siècle, a fait des démonstrations amusantes, racontant l’histoire de l’électricité. Sur le site des fils, les visiteurs ont pu imaginer ce que représentait l’imposante antenne harpe de Galletti, lorsqu’elle était ne place il y a plus de 100 ans.

 


Sur deux jours, tous les 6e ont apprécié les atouts du village de Saint-Maurice-de-Rotherens.

Le Dauphiné Libéré

100 élèves de 6ème au radio-musée GallettiJeudi 24 septembre 2015

Deux journées d’intégration au cœur de la nature pour plus de 100 élèves de 6ème Jeudi e vendredi dernier, le collège « La Forêt » organisait deux journées d’intégration à Saint-Maurice-de-Rotherens. Permettre aux élèves de mieux se connaître en était l’objectif. Accompagnés par leur professeur principal et des professeurs de l’équipe pédagogique, tous ont participé à une randonnée. La journée s’est terminée par une lecture de paysage, le jeu des douaniers contre les contrebandiers, des cueillettes pour constituer un herbier, la visite du radio-musée Galletti, la vision du panorama de la Pierre-Vire et des Crozets.

 

 


L'avis du Petit Futé sur RADIO MUSÉE GALLETTI

Le Petit futé

Le petit futéMercredi 19 août 2015

De récents travaux vous feront decouvrir de façon ludique l'histoire de Galletti retrouvé grâce à la mémoire des anciens. Un radio-musée original qui redore le blason de l'ingénieur italien Roberto Clemens Galletti, oublié et effacé par Marconi. Il faudra la patience de Joëlle Gustin-Perrier pour remettre à l'honneur mondialement les travaux et les inventions de Galletti...

En savoir plus sur http://www.petitfute.com

 

 


Le festival "Y'a comme un mammouth sous le gravier" a remporté un beau succès.

Le Dauphiné Libéré

Article du Dauphiné le 30 juillet 2015Jeudi 30 juillet 2015

Ce dimanche, la 3 ème édition du festival "Y'a comme un mammouth sous le gravier" organisé par le Radio-Musée Galletti, s'est achevé sous une météo idéale.

Le thème de la Préhistoire, de la nature et de l'environnement a dominé un week-end radieux dans le petit village de Saint-Maurice qui, pour l'instant, sait préserver son charme et son authenticité.

 


Saint-Maurice de Rotherens : un projet de "crapauduc" pour sauver les amphibiens

Le Dauphiné libéré

Article du Dauphiné le 27 février 2015Vendredi 27 février 2015

Vendredi dernier à la salle polyvalente, Manuel Bouron, chargé de mission au Conservatoire des Espaces Naturels de la Savoie, a donné une conférence sur les zones humides. Cette soirée était organisée par le Radio-Musée Galletti. Elle s’est déroulée en présence de Joëlle Perrier-Gustin (présidente) de Sébastien Durlin (vice-président) et de Daniel Revel, le maire de la commune.

Les enjeux de l’aménagement des territoires ont été détaillés. Le marais du col de la Crusille est un site remarquable, « unique en France » pour la reproduction des amphibiens, a assuré Manuel Bouron. Depuis des millénaires, leur migration printanière est un rituel, entre la dernière semaine de février et la première semaine de mars. Si les filets en place ne sont qu’un pis-aller pour éviter que les grenouilles et autres crapauds se fassent écraser sous les roues des voitures, un projet de « crapauduc » est espéré. Il s’agit d’une sorte de conduit passant sous les voies de circulation, permettant aux amphibiens de circuler en toute sécurité. « Dans certains secteurs, 95 % des sites de reproduction d’amphibiens ont été perdus » déplore Manuel Bouron, qui a parlé du sujet avec force et conviction.

Rens. au 04 79 25 20 32 ou sur le site www.cen-savoie.org

Yves DAL BELLO

Photo sous un aspect ludique et avec une participation originale du public, le sujet a été appréhendé très sérieusement à l’aide d’un diaporama. Un riche débat s’en est suivi. Il a été démontré que la nature est une mécanique complexe, précise, et que la main de l’homme peut bouleverser le bon fonctionnement du milieu naturel.

 


Le Radio-Musée Galletti a été inauguré

Le Dauphiné libéré

Article du Dauphiné le 17 juin 2014Mardi 17 juin 2014

Ce dimanche, était inauguré le Radio-Musée Galletti. Situé juste à côté de la mairie, dans l'ancienne cure, le lieu a été redistribué, mis aux normes, et comporte une nouvelle scénographie, expliquait entre-autres Daniel Revel, le maire.

Parmi les présents, le sénateur Thierry Repentin, le conseiller général Gaston Arthaud-Berthet, le président de la CC Val Guiers Robert Charbonnier, Alain Perrot (chargé de la culture à la CC), nombreux maires et élus du secteur, Clara Muzzarelli-Formentini (petite nièce de l'ingénieur italien Roberto Clemens Galletti di Cadilhac), Sylvana Guidone (épouse de Mario Guidone, historien en science et professeur de physique au Conseil national de la recherche en Italie), Daniel Fortuna, employé supérieur à la mairie de Fermo (Italie).

Puis, s'en est suivie une visite du musée, commentée par Joëlle Perrier-Gustin, indiquant que l'antenne harpe de Galletti était unique au monde avec ses 10 câbles de 1 km de long chacun (soit 10 km en tout), qui se déployait du haut de la falaise pour plonger dans la plaine de Champagneux, à Leschaux.

Une collection constitutée de dons

Joëlle a aussi souligné qu'il s'agissait aussi du musée du téléphone et que l'intégralité des matériels figurant dans le musée avait fait l'objet de dons ou de découvertes.

Puis se sont enchaînées des conférences, expositions, expériences, liaisons radio avec le Réseau des émetteurs français (REF73) et en fin de journée, le spectacle déambulatoire "Galletti 100 ans de radio".

Sur la photo, le ruban est coupé par Thierry Repentin, Gaston Arthaud-Berthet et Clara Muzzarelli-Formentini, entourés de Daniel Revel et Robert Charbonnier.

Yves DAL BELLO

Joëlle Perrier-Gustin médaillée du tourisme

Lors de l'inauguration du Radio-Musée Galletti, Thierry Repentin, sénateur de Savoie, honorait Joëlle Perrier-Gustin en lui agrafant la médaille du tourisme, au nom du ministre du tourisme.

Le sénateur a détaillé le parcours de la récipiendaire dans ce lieu naturellement touristique.

Depuis 1969, Joëlle Perrier-Gustin a commencé ses recherches en se renseignant auprès des anciens du village et des villages environnants, consultés tous types d'archives, rassemblé de la documentation.

Elle a été aussi constamment en contact avec le REF73, des historiens, des scientifiques. Tout cela a permis, en 1995, avec l'aide de la municipalité, l'ouverture du musée Galletti.

Aussi, Joëlle Perrier-Gustin a participé à la rédaction d'un livre, à l'organisation du spectacle déambulatoire, à celle de la journée du patrimoine et de la fête de la science.

Enfin, la récipiendaire s'est aussi impliquée avec Jocelyne Borgey dans un travail de recherche des poilus de la commune, dont 15 ne sont jamais revenus.

Sur la photo, Joëlle Perrier-Gustin est décorée de la médaille du tourisme par Thierry Repentin.

Yves DAL BELLO

 


Saint-Maurice-de-Rotherens, journée dédiée à Galletti, demain

Le Dauphiné libéré

Article du Dauphiné le 14 juin 2014Samedi 14 juin 2014

Demain, sur le site du Radio-Musée Galletti et dans le cadre du centenaire de la guerre de 14-18, la journée sera dédiée au souvenir de l'ingénieur italien Galletti. Dès 9h, exposition de postes de radio et autres matériels de communication avec bourses d'échanges. Toute la journée, exposition "Poilus d'ici, poilus d'ailleurs, leur combat". A 11h, inauguration du Radio-Musée Galletti et de sa nouvelle scénographie. A 14h30 et 16h, conférences. A 18h30, spectacle déambulatoire.

 


Reconnaissance : l'ingénieur italien Galletti a été célébré.

Journal

Article du Dauphiné le 14 juin 2014Samedi 14 juin 2014

Sur la photo, de gauche à droite : Odile Duffman, M. Formentini, Sylvana Guidone, Clara Muzzarelli-Formentini, Daniele Fortuna et M. Ferroni.

Saint-Maurice-de-Rotherens.
Est venue de Fermo (Italie centrale) il y a quelques jours, Clara Muzzarelli Formentini, petite nièce de l'ingénieur italien Roberto Clemens Galletti di Cadilhac, Sylvana Guidone, épouse de Mario Guidone (historien en science et professeur de physique au Conseil national de la recherche en Italie), Daniele Fortuna, de la mairie de Fermo, ainsi que Messieurs Formentini et Ferroni pour une journée dédiée au souvenir de l'ingénieur et pionnier de la radio, Roberto Clemens Galletti di Cadilhac. Et comme Roberto était le frère de la grand-mère maternelle de Clara Muzzarelli Formentini, c'est dire l'émotion pour cette dernière de pouvoir participer aux festivités en l'honneur de celui qui a été reconnu récemment en Italie. Rappelons que Galletti avait installé la plus puissante station radio au monde ayant permis, en 1913, une liaison transatlantique avec la ville de Tuckerton en Amérique (New Jersey).

Odile Duffman, professeur d'université à Eastville (Virginie), était aussi invitée. Elle s'est intéressée à la station de Tuckerton, à Galletti. Et a tenu à être présente à Saint-Maurice-de-Rotherens pour faire connaissance avec les descendants de Galletti et pour partager la reconnaissance tant attendue côté français. Un hommage qui a enfin été rendu par la voix de Thierry Repentin, sénateur de la Savoie.